Verdesis, filiale DALKIA dédiée au biogaz

Verdesis est la filiale de DALKIA en charge du développement de la filière méthanisation et valorisation du biogaz en France et à l’international. Le métier de Verdesis est de développer, financer, construire et exploiter des installations de traitement du biogaz, de méthanisation et de valorisation énergétique de matières fermentescibles.

Verdesis est producteur d’énergies d’origine renouvelable à partir de biogaz. Cette activité est abordée sous deux axes :

Nouvelle version

Producteur d’énergies d’origine renouvelable à partir de biogaz

Verdesis est producteur d’énergies d’origine renouvelable à partir de biogaz. Cette activité est abordée sous deux axes :

  • Valorisation du biogaz existant ;
  • Développement d’installation de méthanisation de la biomasse.

Pour chacun de ces deux domaines d’activités, Verdesis a défini ses objectifs stratégiques de développement ainsi que les ressources nécessaires à sa réussite. 

L’historique de Verdesis

L’historique de Verdesis peut être présenté à travers les dates clés suivantes :

  • 2002: Création de Verdesis SA en Belgique par Xavier Lombard
  • 2007: Création de Verdesis France
  • Mi 2007: Entrée d’EDF Energies Nouvelles dans le capital (68%) de Verdesis SA
  • Septembre 2014 : EDF Energies Nouvelles devient l’unique actionnaire de Verdesis
  • Février 2015 : Verdesis est cédé à Dalkia

Une cinquantaine d’employés

Le groupe Verdesis regroupe aujourd’hui une cinquantaine d’employés implantés dans plusieurs pays européens :

  • Belgique : Le siège de Verdesis SA est basé à Bruxelles (Bierges).
  • France : Le siège de Verdesis France est basé à Paris et rassemble environ 30 personnes. On trouve aussi une quinzaine de personnes en province réparties sur les différents sites de Verdesis. Le positionnement stratégique de développement de la société prévoit l’implantation de nouvelles installations sur l’ensemble du territoire français. 

Principales caractéristiques de l’offre

Verdesis a été consulté par DALKIA pour le remplacement des charbons dans le cadre du traitement du biogaz de la STEP Maera de Montpellier. Au vu des caractéristiques du biogaz et de la station de traitement existante, l’analyse de Verdesis a conduit à proposer deux solutions distinctes :

  • Une simple offre de fourniture de médias filtrants, adaptée au design de l’unité de filtration biogaz existante (cf. 3.2.a. Solution existante - Fourniture des charbons seuls) ;
  • Une offre clés en main de revamping de l’unité de filtration munie de la technologie Verdesis, permettant d’atteindre une disponibilité maximale du bloc traitement et une efficacité optimisée des cogénérateurs (cf. 3.2.b. Solution optimisée - Préconisation Verdesis).

qssq

*D’après les retours d’expérience de Verdesis, une STEP industrielle dont le biogaz est pollué à hauteur de 30 mg/Nm3 de siloxanes contient en moyenne un total de 375 mg/Nm3 de COV. 

1.1.                   Un système de filtration exclusif Verdesis

Le traitement du biogaz est assuré par le principe de purification sur adsorbants, grâce à un média exclusif et breveté Verdesis : trois couches complémentaires de charbon actif, de charbon actif imprégné et de graphite actif, dont Verdesis est le distributeur exclusif en Europe. Leurs rôles respectifs sont les suivants :

  • Charbon actif : premier media sur le cheminement du biogaz, il permet une filtration des plus grosses molécules, celles qui sont aussi les plus nombreuses, parmi les COV notamment (cf. Annexe 2),
  • Charbon actif imprégné: il permet une filtration spécifique de l’H2S (cf. Annexe 3),
  • Graphite actif : en fin de parcours du biogaz, le graphite actif est utilisé en multicouches pour capter en particulier les Siloxanes linéaires. Ces petites molécules sont les premières à traverser la cuve, et donc les plus à même de « percer » les cuves une fois les charbons saturés (cf. Annexe 1).

Il est précisé que ce principe de filtration multicouche du biogaz a fait l’objet d’un dépôt de brevet par VERDESIS qui en est aujourd’hui l’unique propriétaire. 

Cuves mobiles = confort d’utilisation et simplicité 

  • Isolation spécifique
  • Cône de dispersion déposé
  • Amélioration du taux de charge
  • Design spécifique et exclusif Verdesis breveté

a.     Solution optimisée - Préconisation Verdesis

Afin d’optimiser le traitement du biogaz sur la STEP Maera, Verdesis préconise la mise en place d’une unique cuve mobile de 26 m3 conçue par Verdesis. Cette installation offre une garantie de performance limitant à maximum 3 mg/Nm3 de H2S et 10 mg COV totaux la pollution en sortie de filtration.

Cette prestation clés en main permet d’obtenir une disponibilité maximale des moteurs.

Verdesis recommande de respecter les valeurs suivantes :

·Température maximum biogaz < 50°C,

·Dépression maximum < - 50mb,

·Une purge pour la mise en service de la cuve,

·L’installation d’un filtre à particules (<5 microns) en sortie de filtration pour empêcher la propagation et l’entraînement de poussières en aval (prévu dans notre offre).

Néanmoins, sur la base théorique énoncée (400 Nm3/h), nous estimons la quantité de média et le nombre de changement de charbons ou de cuve annuel nécessaires à :

Solution existante :      7,4 tonnes annuelles soit environ 4,7 remplacements des charbons par an

Solution optimisée :    4,8 tonnes annuelles soit environ 0,4 cuve par an

Verdesis peut aujourd’hui proposer les prix suivants pour le charbon actif et le graphite :

  • Charbon actif: 1,625 € / kg
  • Graphite: 2,825 € / kg

CHARBONS & FILTRATION DU BIOGAZ

Maera – STEP Montpellier

26 Octobre 2015

Sommaire

TOC \f \h \z \t "Dalkia 1;1;Dalkia 2;2;Dalkia 3;3" 1.     Présentation de Verdesis. PAGEREF _Toc433641679 \h 3

1.1.     Verdesis, filiale DALKIA dédiée au biogaz. PAGEREF _Toc433641680 \h 3

1.2.     Valoriser le biogaz, métier historique de Verdesis. PAGEREF _Toc433641681 \h 4

1.3.     Traitement du biogaz. PAGEREF _Toc433641682 \h 4

2.     Principales caractéristiques de l’offre. PAGEREF _Toc433641683 \h 5

3.     Description de la solution proposée. PAGEREF _Toc433641684 \h 6

3.1.     Un système de filtration exclusif Verdesis. PAGEREF _Toc433641685 \h 6

3.2.     Dimensionnement PAGEREF _Toc433641686 \h 7

a.     Solution existante - Fourniture des charbons seuls. PAGEREF _Toc433641687 \h 8

b.     Solution optimisée - Préconisation Verdesis. PAGEREF _Toc433641688 \h 8

3.3.     Fréquence de changement des charbons ou de la cuve. PAGEREF _Toc433641689 \h 10

3.4.     Suivi du biogaz brut et traité. PAGEREF _Toc433641690 \h 10

3.5.     Opérations de changement de cuve - Solution optimisée. PAGEREF _Toc433641691 \h 11

4.     Gestion de l’élimination des médias saturés. PAGEREF _Toc433641692 \h 12

4.1.     La filière actuelle. PAGEREF _Toc433641693 \h 12

4.2.     La régénération. PAGEREF _Toc433641694 \h 12

5.     Estimation financière. PAGEREF _Toc433641695 \h 13

5.1.     Solution existante - Fourniture des charbons seuls. PAGEREF _Toc433641696 \h 13

5.2.     Solution optimisée - Préconisation Verdesis. PAGEREF _Toc433641697 \h 13

a.     Coûts annuels d’exploitation. PAGEREF _Toc433641698 \h 14

b.     Investissement. PAGEREF _Toc433641699 \h 14

6.     Encadrement de l’évolution des prix. PAGEREF _Toc433641700 \h 15

6.1.     Evolution des polluants du biogaz. PAGEREF _Toc433641701 \h 15

6.2.     Evolution du prix du charbon actif PAGEREF _Toc433641702 \h 15

6.3.     Proposition. PAGEREF _Toc433641703 \h 15

7.     ANNEXES. PAGEREF _Toc433641704 \h 16

1.  Présentation de Verdesis

1.1.                   Verdesis, filiale DALKIA dédiée au biogaz

Verdesis est la filiale de DALKIA en charge du développement de la filière méthanisation et valorisation du biogaz en France et à l’international. Le métier de Verdesis est de développer, financer, construire et exploiter des installations de traitement du biogaz, de méthanisation et de valorisation énergétique de matières fermentescibles.

Verdesis est producteur d’énergies d’origine renouvelable à partir de biogaz. Cette activité est abordée sous deux axes :

·Valorisation du biogaz existant ;

·Développement d’installation de méthanisation de la biomasse.

Pour chacun de ces deux domaines d’activités, Verdesis a défini ses objectifs stratégiques de développement ainsi que les ressources nécessaires à sa réussite.

Figure SEQ Figure \* ARABIC 1 : les différents métiers de Verdesis (source : Verdesis)

L’historique de Verdesis peut être présenté à travers les dates clés suivantes :

·2002: Création de Verdesis SA en Belgique par Xavier Lombard

·2007: Création de Verdesis France

·Mi 2007: Entrée d’EDF Energies Nouvelles dans le capital (68%) de Verdesis SA

·Septembre 2014 : EDF Energies Nouvelles devient l’unique actionnaire de Verdesis

·Février 2015 : Verdesis est cédé à Dalkia

Le groupe Verdesis regroupe aujourd’hui une cinquantaine d’employés implantés dans plusieurs pays européens :

·Belgique : Le siège de Verdesis SA est basé à Bruxelles (Bierges).

·France : Le siège de Verdesis France est basé à Paris et rassemble environ 30 personnes. On trouve aussi une quinzaine de personnes en province réparties sur les différents sites de Verdesis. Le positionnement stratégique de développement de la société prévoit l’implantation de nouvelles installations sur l’ensemble du territoire français.

1.2.                    Valoriser le biogaz, métier historique de Verdesis

Ce marché regroupe plusieurs types de clients équipés : 

·Les Installations de Stockages de Déchets Non Dangereux (ISDND) ;

·Les Station de Traitement des Eaux Polluées (STEP) ;

·Les méthaniseurs FFOM (Fraction Fermentescible des Ordures Ménagères) ou biodéchets ;

·Les méthaniseurs industriels, traitant de façon dédiée les effluents et/ou les boues d’une industrie agro-alimentaire, cosmétique ou papeterie.

Cette activité est le cœur de métier « historique » de Verdesis. Il a donc été développée une expertise dédiée pour :

·Analyse du gisement de biogaz ; 

·Projection de la production pour les sites d’enfouissement et plan d’optimisation ;

·Prétraitement du biogaz en amont de sa valorisation ;

·Valorisation du biogaz par cogénération et valorisation de la chaleur.

1.3.                   Traitement du biogaz 

La solide expérience de Verdesis dans le traitement de gaz nous permet aujourd’hui un diagnostic précis, spécifique et complet des besoins en traitement. Verdesis dispose de solutions dédiées en fonction des différentes qualités de biogaz avec pour seuls objectifs :

·D’allonger la durée de vie des équipements,

·D’augmenter la disponibilité des équipements,

·De conserver les rendements des équipements, 

·De garantir des rejets conformes à la réglementation.

Figure SEQ Figure \* ARABIC 2 : Cuve de charbon actif

2.  Principales caractéristiques de l’offre

Verdesis a été consulté par DALKIA pour le remplacement des charbons dans le cadre du traitement du biogaz de la STEP Maera de Montpellier. Au vu des caractéristiques du biogaz et de la station de traitement existante, l’analyse de Verdesis a conduit à proposer deux solutions distinctes :

ØUne simple offre de fourniture de médias filtrants, adaptée au design de l’unité de filtration biogaz existante (cf. 3.2.a. Solution existante - Fourniture des charbons seuls) ;

ØUne offre clés en main de revamping de l’unité de filtration munie de la technologie Verdesis, permettant d’atteindre une disponibilité maximale du bloc traitement et une efficacité optimisée des cogénérateurs (cf. 3.2.b. Solution optimisée - Préconisation Verdesis).

Les hypothèses de travail communiquées sont les suivantes :

Hypothèses

Débit moyen biogaz

400

Nm3/h

Taux de H2S

20

mg/Nm3

Taux de COV *

375

mg/Nm3

Dont Siloxanes

30

mg/Nm3

*D’après les retours d’expérience de Verdesis, une STEP industrielle dont le biogaz est pollué à hauteur de 30 mg/Nm3 de siloxanes contient en moyenne un total de 375 mg/Nm3 de COV.

Composition moyenne du biogaz en amont du traitement (d’après analyses) :

Composition du biogaz

CH4

55 à 65 %

CO2

31 à 38 %

O2

0 à 2 %

N2

1 à 5 %

Par sécurité, Verdesis dimensionne ses unités de manière à ce que ces dernières soient capables de filtrer la totalité de l’H2S identifié. Des modulations peuvent être envisagées en fonction des résultats attendus et de l’exploitation.

Ces hypothèses permettent d’assurer un taux optimal de saturation des médias filtrants et une disponibilité maximale de l’installation de traitement.

3.  Description de la solution proposée

3.1.                   Un système de filtration exclusif Verdesis

Le traitement du biogaz est assuré par le principe de purification sur adsorbants, grâce à un média exclusif et breveté Verdesis : trois couches complémentaires de charbon actif, de charbon actif imprégné et de graphite actif, dont Verdesis est le distributeur exclusif en Europe. Leurs rôles respectifs sont les suivants :

·Charbon actif : premier media sur le cheminement du biogaz, il permet une filtration des plus grosses molécules, celles qui sont aussi les plus nombreuses, parmi les COV notamment (cf. Annexe 2),

·Charbon actif imprégné: il permet une filtration spécifique de l’H2S (cf. Annexe 3),

·Graphite actif : en fin de parcours du biogaz, le graphite actif est utilisé en multicouches pour capter en particulier les Siloxanes linéaires. Ces petites molécules sont les premières à traverser la cuve, et donc les plus à même de « percer » les cuves une fois les charbons saturés (cf. Annexe 1).

Il est précisé que ce principe de filtration multicouche du biogaz a fait l’objet d’un dépôt de brevet par VERDESIS qui en est aujourd’hui l’unique propriétaire.

Verdesis averti le client d’une possible libération de poussières juste après la mise en service du filtre et pour une période réduite. Le filtre à particules en aval de la filtration permettra de retenir ces fines particules (cf. Annexe 4).

Les médias seront conditionnés dans les deux cuves existantes de 3m3 chacune pour la première solution proposée par Verdesis, et dans une unique cuve mobile de 26 m3 pour la seconde solution (solution clef en main Verdesis) :

Solution existante

Remplacement des charbons

Solution optimisée par VERDESIS

2 cuves fixes de 3 m3

1 cuve mobile de 26 m3

1,5 tonnes de média par cuve

11 tonnes de média par cuve

Dans chaque cuve :

66% de charbon actif

33% de Graphite

soit 990 kg

soit 495 kg

Dans la cuve :

86% de charbon actif

14% de Graphite

soit 9 500 kg

soit 1 500 kg

Le principe de cuve mobile pour le traitement du biogaz a été développé par Verdesis.

Lorsqu’une cuve est saturée :

·Verdesis livre une cuve remplie de média neuf et emporte l’ancienne cuve,

·L’Opération est effectuée en deux heures maximum par le chauffeur,

·Sans aucune opération sur les charbons eux-mêmes sur site (aucun envol de poussière de charbons usés, pas de risque de libération de biogaz, main d’œuvre assurée par Verdesis)

Figure SEQ Figure \* ARABIC 3 : Deux cuves mobiles

Cuves mobiles = confort d’utilisation et simplicité 

ØIsolation spécifique

ØCône de dispersion déposé

ØAmélioration du taux de charge

ØDesign spécifique et exclusif Verdesis breveté

3.25.              Dimensionnement

Dans tous les cas, Verdesis s’est basé sur les prescriptions communiquées par DALKIA, considérant des niveaux de pollution attendus en sortie de filtration suivant :

Valeurs limites des composants à respecter

en aval du traitement du biogaz

CH4 minimum

             54 %

H2S maximum

300 mg/ Nm3 CH4

HN3 maximum

50 mg/ Nm3 CH4

Total CI+2 total F

29 mg/ Nm3 CH4

Les équipements sont adaptés à des pics élevés de pollution, seule la fréquence d’intervention pour remplacement des charbons actifs (et donc de la cuve dans le cadre de la mise en place d’une cuve mobile) est alors réduite.

a.     Solution existante - Fourniture des charbons seuls

Pour cette solution, Verdesis propose uniquement la fourniture de charbons pour les deux cuves existantes.

Le tableau ci-dessous présente la composition et la quantité de charbons actifs et de graphite nécessaires au traitement du biogaz. Afin d’estimer la consommation de charbons en fonction de la pollution contenue dans le biogaz, différentes hypothèses de niveaux de pollution ont été prises en compte.

Solution existante

Remplacement des charbons

Filtration H2S et siloxanes

Hypothèse 1

Hypothèse 2

Hypothèse 3

Débit moyen de biogaz (Nm3/h)

400

400

400

Siloxanes (mg/Nm3)

30

30

30

Composants Organiques Volatils (COV) (mg/Nm3)

250

375

500

H2S (mg/Nm3)

20

20

20

% de charbon actif dans chaque cuve

66%*

66%*

66%*

% de charbon actif imprégné dans chaque cuve

-

-

-

% de graphite dans chaque cuve

33%*

33%*

33%*

Quantité de charbon actif par an (tonnes)

3,7

4,7

7,2

Quantité de charbon actif imprégné par an (tonnes)

-

-

-

Quantité de graphite par an (tonnes)

1,8

2,7

3,6

Nombre de remplacement de cuves par an

3,7

4,7

7,2

·La répartition idéale entre charbons actifs imprégnés et graphite, d’après les niveaux de pollutions observés et les simulations faites par Verdesis serait, respectivement, de 86% d’imprégnées et 14% de graphite dans chaque cuve. Cependant, vu la configuration actuelle, la proportion ci-dessus a été obtenue en respectant des nombres entiers de big-bags de charbons et sans avoir à peser certaines quantités de médias filtrants.

b.     Solution optimisée - Préconisation Verdesis

Afin d’optimiser le traitement du biogaz sur la STEP Maera, Verdesis préconise la mise en place d’une unique cuve mobile de 26 m3 conçue par Verdesis. Cette installation offre une garantie de performance limitant à maximum 3 mg/Nm3 de H2S et 10 mg COV totaux la pollution en sortie de filtration.

Cette prestation clés en main permet d’obtenir une disponibilité maximale des moteurs.

Verdesis recommande de respecter les valeurs suivantes :

·Température maximum biogaz < 50°C,

·Dépression maximum < - 50mb,

·Une purge pour la mise en service de la cuve,

·L’installation d’un filtre à particules (<5 microns) en sortie de filtration pour empêcher la propagation et l’entraînement de poussières en aval (prévu dans notre offre).

L’installation de séchage déjà présente sur le site pourra être utilisée pour cette nouvelle cuve.

Le tableau ci-dessous présente la composition et la quantité de charbons actifs et de graphite nécessaires au traitement du biogaz. Afin d’estimer la consommation de charbons en fonction de la pollution contenue dans le biogaz différentes hypothèses ont été prises en compte.

Solution optimisée par Verdesis

Filtration H2S et siloxanes

Hypothèse 1

Hypothèse 2

Hypothèse 3

Débit moyen de biogaz (Nm3/h)

400

400

400

Siloxanes (mg/Nm3)

30

30

30

Composants Organiques Volatils (COV) (mg/Nm3)

250

375

500

H2S (mg/Nm3)

20

20

20

% de charbon actif dans chaque cuve

86%

86%

86%

% de charbon actif imprégné dans chaque cuve

-

-

-

% de graphite dans chaque cuve

14%

14%

14%

Quantité de charbon actif par an (tonnes)

2,8

4,1

5,5

Quantité de charbon actif imprégné par an (tonnes)

-

-

-

Quantité de graphite par an (tonnes)

0,4

0,7

0,9

Nombre de remplacement de la cuve par an

0,3

0,4

0,6

3.135.         Fréquence de changement des charbons ou de la cuve

Le calcul de la durée de fonctionnement de la cuve dépend de paramètres qui évoluent continuellement avec la quantité et la qualité du biogaz. Pour un débit donné, cette durée est évaluée en fonction de la teneur de H2S dans le biogaz.

Pour ces raisons, VERDESIS ne peut s’engager sur une durée de fonctionnement des cuves :

·En cas de variation des différents polluants du biogaz, la composition du mix de média dans les cuves et les quantités de médias filtrants nécessaires chaque année sont susceptibles d’évoluer ;

·En cas d’utilisation d’un nombre de cuves en série inférieur aux prescriptions, le taux de charge du média est réduit et la quantité de média nécessaire pour filtrer la même quantité de polluants augmente.

La composition de média proposée, dépend de l’évolution de l’analyse du biogaz brut, du nombre de cuves en série et de l’historique de filtration. La composition de la cuve peut donc être adaptée dans le temps.

Néanmoins, sur la base théorique énoncée (400 Nm3/h), nous estimons la quantité de média et le nombre de changement de charbons ou de cuve annuel nécessaires à :

ØSolution existante :      7,4 tonnes annuelles soit environ 4,7 remplacements des

charbons par an

ØSolution optimisée :    4,8 tonnes annuelles soit environ 0,4 cuve par an

3.136.         Suivi du biogaz brut et traité

Dans le cas d’un traitement permanent, les changements de cuves seront programmés sur la base des relevés réguliers des analyses du biogaz en amont, entre et en aval des cuves (COV, H2S, organochlorés et siloxanes). La mesure de certains polluants pourra cependant être réalisée de manière hebdomadaire au moyen d’un appareil dédié.

3.137.         Opérations de changement de cuve - Solution optimisée

Lors du changement de cuve, nous réalisons un échange standard de la cuve saturée par une autre cuve remplie de média neuf (chargement et déchargement à la charge du client).

Les opérations de changement de cuves mobiles sont :

·la déconnexion des flexibles,

·les transports A/R de la cuve,

·la vidange et l’élimination par une filière agréée du média saturé,

·la charge de media neuf dans les proportions déterminées par Verdesis,

·la remise en place de la cuve, la reconnexion des flexibles et la purge de la cuve,

·l’assurance nécessaire au transport et l’obtention des autorisations et agréments nécessaires au transport.

Le changement de cuve mobile s’accompagne d’analyses de biogaz, aussi fréquentes que Verdesis et le client le jugeront nécessaire, en sortie du système de traitement, afin de s’assurer du respect des valeurs limites d’émission. Ces analyses permettent de contrôler et de communiquer les éventuelles modifications de composition de médias filtrants dans la cuve ou de modifier la fréquence de remplacement.


4.  Gestion de l’élimination des médias saturés

4.1.                   La filière actuelle

En fonction du niveau de saturation en soufre des médias à éliminer, la filière de traitement pourra différer.

Du stockage après stabilisation à l’incinération spécialisée en passant par la valorisation énergétique en cimenterie, c’est bien évidemment toujours la filière agréée la plus économique qui sera retenue pour l’élimination.

4.2.                   La régénération

Notre partenaire fournisseur de médias filtrants travaille depuis plusieurs années au développement d’une solution de valorisation plus performante par le biais de la régénération de média.

Actuellement au stade de pilote à l’essai, la mise en œuvre industrielle de ce nouveau débouché est proche. Dans le cas d’un intérêt du client pour cette solution, Verdesis pourra la proposer le cas échéant.

Cette alternative présente également un avantage supplémentaire en plus de la diminution des coûts et des pollutions constatées sur l’ensemble du cycle de vie des charbons, c’est aussi la diminution du recours à l’extraction de nouveau charbon, et par la même, la réduction des coûts et des émissions de CO2 dont nos clients pourrons ainsi profiter.

5.  Estimation financière

5.1.                   Solution existante - Fourniture des charbons seuls

La quantité de charbons utilisée chaque année sur le site dépend de la quantité de pollution à traiter dans le biogaz. En effet, c’est le principal avantage de la technologie du charbon actif : l’exploitant utilise uniquement la quantité exacte dont il a besoin pour le traitement du biogaz.

Verdesis peut aujourd’hui proposer les prix suivants pour le charbon actif et le graphite :

·Charbon actif:                       1,625 € / kg

·Graphite:                                2,825 € / kg

Prix pour la fourniture du premier chargement des deux cuves existantes:

·Charbon actif:  990 kg x 2 cuves x 1,625€ = 3 217,5 €

·Graphite:          495 kg x 2 cuves x 2,825€ = 2 796,75 €

TOTAL:               6 014,25 € / 2 cuves (un chargement) HORS TRANSPORT

Pour 4,7 chargements de charbons par an, le prix s’élève donc à : 14 133,49 € / an, transport exclus.

5.2.                   Solution optimisée - Préconisation Verdesis

La prestation complète comprend les prestations suivantes :

·Location de la cuve de 11 tonnes ;

·La fourniture de la tuyauterie pour relier la cuve au système existant ;

·La fourniture du filtre à particule (FAP) et des cartouches du FAP ;

·La fourniture du média filtrant ;

·Le transport des cuves vers les lieux de fourniture/conditionnement/traitement du média. Le coût de ces opérations logistiques dépend de la distance entre votre site et celui de notre fournisseur ;

·La prestation de changement proprement dite qui nécessite l’intervention de notre opérateur sur site pour les connections/manipulations des cuves ;

·La prestation d’élimination des polluants retenus par les médias saturés ;

·Les analyses laboratoires sur le biogaz et sur le suivi du traitement.

a.     Coûts annuels d’exploitation

Exploitation

Equipements

Quantité annuelle

Prix unitaire HT

Montant HT

Location cuve mobile

  1 cuve

10 800 €

10 800 €

Mise en service de la cuve

0,4 cuve

500 €

218 €

Logistique : transport / échange de cuves

0,4 cuve

1 676 €

730 €

Traitement / Elimination médias saturés

0,4 cuve

5 082 €

2 213 €

Charbons - Charbon actif

0,4 cuve

15 437,5 €

6 175 €

Charbons - Graphite

0,4 cuve

4 237,5 €

1 695 €

TOTAL annuel (clef en main)

21 831 €

b.     Investissement

A titre indicatif, Verdesis présente dans le tableau ci-dessous une estimation du coût de l’investissement, dans le cadre de sa solution optimisée. Il est important de noter qu’il ne s’agit que d’une estimation et qu’une étude des métrés sur le site même permettra, le cas échéant, de calculer l’investissement nécessaire à la mise en place de cette solution.

Estimation de l’Investissement

Equipements

Nb d’unité

Prix unitaire HT

Montant HT

Tuyauterie

1

10 000 €

10 000 €

Filtre à particules (FAP)

1

4 500 €

4 500 €

Cartouches FAP

1

470 €

470 €

Formation du personnel du site aux opérations de branchement

1

3 089 €

3 089 €

TOTAL

18 059 €

6.  Encadrement de l’évolution des prix

6.1.                   Evolution des polluants du biogaz

Le prix d’une charge de média, ainsi que la fréquence de changement des cuves sont directement dépendants du taux de concentration des polluants dans le biogaz. Ainsi à chaque nouvelle analyse de biogaz, VERDESIS sera en mesure de proposer à son client une modulation de la fréquence des changements de cuves. Ces adaptations auront inévitablement une influence à la hausse ou à la baisse sur le prix global.

6.2.                   Evolution du prix du charbon actif

Les cours mondiaux du charbon actif connaissent une évolution erratique et parfois imprévisible. Ceux-ci sont en fait le résultat de la combinaison de plusieurs postes de coûts :

·le coût de la matière première proprement dite, autrement dit celui du charbon et de son extraction, soumise aux cours des marchés boursiers qui sont volatiles par définition ;

·le coût du transport de ces matières, qui varie en fonction du lieu de leur production mais aussi du coût de l’énergie nécessaire à leur acheminement, et plus précisément celui du pétrole, lui-même soumis à une logique de marché ;

·du coût de couverture Euro/Dollar car l’ensemble des coûts présentés ci-avant sont exprimés en Dollars.

Le prix d’une charge de média est donc impacté par ces différents cours, dont Verdesis subit donc directement les variations.

6.3.                   Proposition

Tel qu’exposé précédemment, la formule de révision des prix proposée au CCAP ne traduit que très partiellement l’évolution réelle de nos coûts, la plus grande partie étant représentée par celui du charbon.

Afin d’encadrer de manière plus représentative l’évolution des coûts d’approvisionnement des médias, Verdesis propose que dans l’hypothèse où ceux-ci varieraient de plus ou moins 5% au cours d’une année, il soit rendu de possible de réviser d’autant, à la hausse ou à la baisse, les prix de fournitures de ces différents médias filtrants sur la base d’une présentation des factures réelles d’achats de Verdesis.

7.  ANNEXES

Annexe 1 - Fiche technique Graphite actif

Annexe 2 - Fiche technique Charbon actif

Annexe 3 - Fiche technique Charbon actif imprégné

Annexe 4 - Fiche technique Cartouche FAP