Epuration & injection de biométhane

Au lieu d'être brûlé et valorisé sur place, le biogaz peut être épuré pour être transporté. Le principe consiste alors à séparer le méthane du dioxyde de carbone afin de produire du biométhane, un gaz équivalent au gaz naturel qui est donc utilisable dans le réseau de gaz de ville. Ce gaz vert est alors injecté dans le réseau public et ainsi servir à tous les consommateurs.

Différentes technologies d’épuration permettent de réaliser ce traitement en fonction des caractéristiques du biogaz. DALKIA BIOGAZ a mis en service en 2016 sa première plateforme d’épuration de biogaz sur la base d’une technologie membranaire. Celle-ci est implantée sur la station d’épuration des eaux urbaines de l’agglomération de Tours Métropole Val de Loire (anciennement Tour(s) Plus).

Biométhane

Le biométhane est le produit résultant du traitement et de l’épuration du biogaz. Il peut être injecté sur les réseaux de distribution (GrDF ou régie autonome) et de transport (GRTgaz, TIGF…) et ainsi alimenter différents consommateurs, domestiques, industriels ou tertiaires.

Les usages du biométhane

Le biométhane bénéficie également d’un régime d’obligation d'achat : arrêté du 23 novembre 2011 modifié le 24 juin 2014.

A la différence du tarif électrique, le régime d’obligation d’achat biométhane s’applique sur toute la gamme de puissance des projets (débit injecté) et peut être conclu avec un fournisseur de gaz de son choix parmi une liste de fournisseurs enregistrés auprès de la CRE.

Le fournisseur de gaz contractant l’achat du biométhane auprès du producteur devient propriétaire du gaz et des Certificats de Garantie d’Origine (CGO) associés. Il peut valoriser ces CGO auprès de ses clients et consommateurs finaux.

Les mécanismes de Certificat de Garantie d'Origine

Le registre des CGO est géré par GrDF. Le fonds de compensation, servant au financement de la filière biométhane est intégré à la TICGN (Taxe Intérieure de Consommation sur le Gaz Naturel), et géré par la Caisse des Dépôts et Consignations.

Bio-GNV

Le biogaz peut aussi être transformé (comprimé ou liquéfié) comme carburant, le bioGNV. Cette filière en émergence nécessite soit la mise à disposition d’une flotte de véhicules adaptés ou de stations de distribution soutenues par les collectivités.